Une si jolie petite plage

Publié le par jane

 

Il y a exactement une semaine que je suis allée m'y promener . Elle n'est qu'à un quart d'heure de chez moi en marchant sans se hâter . On peut y arriver par une petite route ou par la côte en suivant un chemin du littoral un peu difficile...On peut l'été y échapper à la foule bruyante de la grande plage des Sablettes ; mais personnellement , je préfère les Sablettes car l'eau y est limpide , on peut voir le fond sableux , même quand on s'éloigne du rivage ; alors qu'à La Verne (c'est le nom de cette plage) , il faut entrer dans l'eau avec précaution à cause des rochers et des oursins , et quand on a réussi à s'éloigner et à nager , on sent parfois des algues qui vous frôlent ou même vous enveloppent...Ca me donne des frissons de dégoût , et j'ai beau me raisonner ("mais voyons , ce ne sont que des algues !") je m'empresse de retourner vers le rivage ; et là , sortir de l'eau est aussi pénible que d'y entrer...Bref , j'aime les vraies plages bien sableuses , et laisse désormais les criques aux amoureux...

 

ANNEE-2011-2234.JPG

 

 

ANNEE-2011-2235.JPG

Elle ressemble à une plage de sable mais il ne faut pas s'y fier...

 

ANNEE-2011-2237.JPG

 

Bisous A+

 

Commenter cet article

fbd 09/02/2011 10:36



comme c'est dit plus haut, mets des sandalettes, ou des "squelettes" (en plastique) comme on dit dans le midi, je crois!



jane 09/02/2011 12:20



Ainsi ai-je fait pendant un temps , mais c'est assez gênant pour nager quand même...."squelette" !! Ca alors j'ignorais qu'on appelait ainsi ces genres de sandalettes..."je vais me baigner en
traînant des squelettes à mes pieds" ! Voilà qui est drôle!



fbd 08/02/2011 16:34



mais avec les cailloux, il y a beaucoup à regarder (les cailloux notament!)



jane 08/02/2011 22:48



J'ai les pieds trop sensibles pour regarder des cailloux !! bises



jane 07/02/2011 22:57



Mais merci beaucoup pour le lien , j'étais déjà allée sur ce site , mais là je l'ai placé dans mon marque-page ! Il faut que je m'instruise sur cette ville où je
vais finir mes jours...



jane 07/02/2011 22:50



Bien sûr je connais Marius Autran , et je sais que son fils a relevé le flambeau...L'histoire de La Seyne est riche et mérite qu'on la connaisse très bien , ce qui
n'est pas mon cas , je l'avoue... Il y a eu la grande déchirure des Chantiers de la Méditerranée , et moi je souhaiterais que cette ville et sa région ne s'enterre pas dans cette vieille histoire
mais se tourne vers l'avenir...Les atouts aujourd'hui sont le tourisme , et trop de gens au Conseil municipal vivent dans la nostalgie au lieu de jouer les nouveaux atouts de cette  localité
, face à la plus belle rade d'Europe , nantie de plages magnifiques (qu'il faudrait mieux entretenir !) entourée de collines qu'il faudrait ouivrir mieux qu'elles ne le sont aux randonneurs ...
Il n'est qu'à voir le sentier du littoral ! Il est à moitié détruit depuis 2 ans et toujours rien n'est fait pour le reconstituer ! Alors assez de nostalgie et jouons une nouvelle partie pour La
Seyne ! Amitiés MOF!



MOF 07/02/2011 17:37



Je connais de visu depuis fort longtemps et aussi pour m'être penchée longuement sur l'histoire de La Seyne: les histoires faudraiit-il dire plutôt, certaines furent heureuses
...et d'autres moins hélas.


Connaissez-vous ce site? Le propriétaire n'est plus mais son fils a pris la suite. Je pense que c'est la référence locale qui permet de comprendre un peu mieux le présent à partir du passé, et
surtout celui  qu'ont vécu en commun ces anciens, à l'époque où " le beau linge" était parti depuis belle lurette à Cannes puis St Trop'...car l'arrivée nouvelle du train c'est bien pour
fabriquer de toute pièce une station balnéaire pour les riches souffreteux mais ensuite, quand le mécène qui a TOUT imaginé et fait ( encore un allumé celui là!) n'est plus et que le coin
redevient le village de pêcheur qu'il fut avec ses petits parcs à moule minables dans un fond de rade malsain et que ça bosse dur aux chantiers pour gagner sa croûte ...on en fait quoi?


Je ne vais pas refaire cette longue histoire en quelques mots...et elle me concerne trop pour que je reste tout à fait objective ( si du moins ça existe l'objectivité quand l'émotion est trop
forte). A vous  très cordialement MOF


 


site Marius Autran ----> ici