Jane des fleurettes

Publié le par jane

 

Des fleurs à profusion pour vous régaler les yeux et le coeur...

 

MAI-2010-1421-1.JPG

 

 MAI-2010-1422-1.JPGC'est un trou de verdure où chante une rivière , 
 Accrochant follement aux herbes des haillons 
 D'argent . Où le soleil , de la montagne fière, 
 Luit . C'est un petit val qui mousse de rayons . 
 Un soldat jeune , bouche ouverte , tête nu , 
 Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu , 
 Dort . Il est étendu dans l'herbe , sous la nue , 
 Pâle , dans son lit vert , où la lumière pleut . 
 Les pieds dans les glaïeuls , il dort , souriant comme 
 Sourirait une enfant malade ; il fait un somme . 
 Nature , berce-le chaudement , il a froid . 
 Les parfums ne font plus frissonner sa narine . 
 Il dort dans le solei , la main sur sa poitrine 
 Tranquille . Il a deux trous rouges au côté droit. 
 
(J'ai fait des essais de "préformatage" : pas terrible...)


MAI-2010-1427-1.JPG

 

MAI-2010-1435-1.JPG

 

MAI-2010-1436-1.JPG

 

MAI-2010-1437-1.JPG

 

MAI-2010-1439-1.JPG

 

MAI-2010-1441-1.JPG

 

MAI-2010-1444-1.JPG

 

MAI-2010-1452-3.JPGJe n'en ai mis que quelques-unes !!!!

A+

 

 

 

Commenter cet article

jane 15/05/2010 17:31



Comme tu vois , pas foule sur les blogs , en tout cas sur le mien ! C'est plutôt le vide sidéral , mais il faut dire aussi que la mère jane elle se décarcasse pas trop pour aller à la pêche aux
coms chez les autres...manque d'envie .... mais ça reviendra...


merci pour ton hommage à Rimbaud ; j'ai pensé à ce poème je ne sais pourquoi (oui , sans doute la beauté de la nature , et la férocité des hommes en même temps) ; j'ai pris plaisir à le taper car
je le connais par coeur... Bises MICHEL



MICHEL 15/05/2010 17:04



Comment rester insensible à ce bel ensemble que tu me proposes JANE? "Le dormeur du val" de RIMBAUD... Lorsque enfant, je le récitais ce poème, j'avoue modestement, je le récitais comme un gamin
bêtement... Plus tard, adolescent, je l'ai relu ce poème... C'était au début de mes années "flower people" et de mon engagement contre la guerre du vietnam... Déclic, j'ai compris la beauté de ce
texte anti-militariste par excellence... Faire ressortir de si belle manière, en quelques vers, le ruissellement de lumières, de teintes, de vie et l'immobilité d'un corps, pâle et sans vie, avec
deux trous rouges au côté droit... Sans toutefois ne jamais notifier le mot MORT... Simplement par contraste... Du grand art mettant en évidence la connerie et la bassesse humaine!


Alors de ton billet, photos  luxuriantes de Dame Nature et ce poème si émouvant, je n'ai pas de mot... Seul un kleenex et je sais pourquoi!


Merci pour ce si beau partage. Puisse ton billet être lu et surtout ressenti, des milliers de fois...


Bises, JANE



fbd 11/05/2010 11:19



ici l'hiver semble revenu, on attend Noël.



jane 11/05/2010 12:25



La chute(relative) des température n'a pas trop perturbé la floraison des arbustes , comme tu peux le voir ! En revanche la plage a subi de nouvelles largades qui l'ont défigurée de nouveau...



Gérard 10/05/2010 21:27



Jane s'en ferait elle conter ?    Bisous



jane 11/05/2010 12:23



Je n'en ai plus trop l'âge , mais ça fait toujours plaisir !!!