Littérature et peinture

Publié le par jane




Bonjour toutes et tous !!

Je viens de relire L' invention de la solitude de Paul Auster
et j'y ai trouvé une foule d'idées intéressantes !
Une fois de plus j'ai ressenti profondément à quel point un VRAI auteur
m'aide à comprendre ma propre vie , mes propres sentiments...
Je trouve dans ses réflexions mes  pensées inabouties ,
inexprimées faute d'adresse ou tout simplement de courage...

Tel n'est pas le cas des thrillers dans lesquels je m'évade complètement de moi-même,
ou je pars en balade dans des lieux obscurs qui ne sont pas moi
en compagnie de personnages stéréotypés qui n'ont que de très loin l'apparence du réel...

Dans ce livre de Paul Auster , j'ai trouvé particulièrement
une réflexion très personnelle sur un tableau que j'aime beaucoup :
"La Chambre" de Vincent (c'est souvent ainsi que Van Gogh signait ses peintures).
J'ai vous livre ce passage , parce qu'il m'a touchée ,
rejoignant un sentiment de malaise que je ressentais à voir ce tableau
sans arriver à exprimer exactement son origine .
Ce n'est pas une "critique" de l'oeuvre ,
c'est l'expression de la sensibilité d'un écrivain
face à une oeuvre où il découvre sa propre solitude...
L'union de la peinture et de la littérature me comble ,
car j'aime les deux...



"  A. , plongé dans l'étude de ce tableau , ne pouvait s'empêcher de penser que van Gogh avait réalisé quelque chose de très différent de ce qu'il avait pensé entreprendre. Au premier abord , A. avait en effet éprouvé une impression de calme, de repos , conforme à la description qu'en fait l'artiste . Mais , peu à peu , à force de s'imaginer habitant la pièce représentée sur la toile , il s'est mis à la ressentir comme une prison , un espace impossible , moins l'image d'un lieu habitable , que celle de celui qui avait été contraint d'y habiter . Observez bien . Le lit bloque une porte , la chaise l'autre , les volets sont fermés : on ne peut pas entrer , et une fois dedans on ne peut pas sortir . Etouffé entre les meubles et les objets quotidiens , on commence à percevoir dans ce tableau un cri de souffrance , et dès l'instant qu'on l'entend , il ne cesse plus . "Dans ma détresse , j'ai crié..." Mais cet appel reste sans réponse . L'homme figuré ici (il s'agit bien d'un autoportrait , semblable à n'importe quelle représentation du visage d'un homme , avec nez , yeux ,  lèvres et machoires ) est resté trop longtemps seul , s'est trop débattu dans les ténèbres de la solitude . L'univers s'arrête devant cette porte barricadée . Car la chambre n'est pas une image de la solitude , elle en est la substance même . Et c'est une chose si lourde , si étouffante , qu'elle ne peut être montrée en d'autres termes que ceux-là . "Et c'est tout - rien dans cette chambre à volets clos..."  "

(Extrait de L'Invention de la solitude par Paul Auster)


A+







Commenter cet article

jane 28/01/2009 11:22

J'ai dit ça pour m'amuser , mais c'est vrai que chez mon psy ça sentait la poubelle...oui oui , au sens propre (si je puisv dire !) du mot...Ca m'a dégoûtée et j'en suis encore à me demander si c'était une hallucination olfactive...Je ne sais pas , car je n'y suis pas retournée !

sieglind la dronne 28/01/2009 08:14

Elle est aux p'tits oignons, mais faut que tu viennes au Grand Rond à Toulouse, ça va faire chero pour les séances hé, hé (et depuis le temps que je fais "sans", ça lui ferait tout drôle que je le contacte hé, hé)

sieglind la dronne 27/01/2009 09:48

Surtout une impression de... "bancale" pas droit, à deux doigts de se trouver chamboulé... tout donne l'impression d'être en équilibre instable, comme sa raison à l'époque... à quand la chute ? Bon, je vais éviter de chercher le numéro de ma psycho, elle va me filer encore une série de rendez-vous sinon (hé, hé)Bises ma grande

jane 27/01/2009 12:10


Tu me donneras l'adresse de ta psy , celui que j'ai là ça va pas du tout!..... Bisous Dragonnette !


myself 22/01/2009 17:02

Tu attaques un pavé au gouter ! avec des frites ?

jane 22/01/2009 19:14


Non , je ne goûte que ton humour ! Je viens de me marrer un bon coup , mais OB refuse qu'on mette des coms chez toi !! Attention tu déblogues un peu trop !!!!!


fbd 22/01/2009 12:35

Demander beaucoup, affectivement s'entend, coquine!T'as raison, faut revoir çà! Moi aussi je suis en retard de lecture!!

jane 22/01/2009 14:19


Mais je crois que c'est lié , s'il n'a rien matériellement , c'est normal qu'il ait soif d'amour et de reconnaissance...Bon , je vais de ce pas racheter les Lettres de
Van Gogh...si je les trouve à La Seyne...