Désert

Publié le par jane


Désert...


...pour plusieurs raisons , c'est le mot qui me vient à l'esprit !
La chaleur est écrasante ,
les ventilos n'y peuvent pas grand chose !
Pas un bruit dehors :
même les oiseaux se sont tus , et je sais que
si cette canicule se poursuit , ils disparaîtront...
Même les merles , qui sont les plus fidèles sur notre pelouse !
Où vont-ils ?
Je crois qu'ils s'envolent plus près de l'Isère
où il fait plus frais ,
où ils trouvent de l'eau
pour s'abreuver et se baigner...
Triste...

Désert...
...parce que les blogs sont abandonnés
pour quelque temps...
les coms restent sans réponse...
c'est comme une journée de lenteur...
ou de langueur...
 à l'infini des dunes brûlantes et hostiles
qui vous emprisonnent...
sec , sec , chaud , chaud , la lumière vibrionne
plus rien n'est réel...
je suis retirée dans ma non-vie
recroquevillée , aveuglée ,
j'attends que ça passe ,
le soir viendra...

Désert...
...parce que je viens de refermer
le livre de Malika Mokeddem :
"Je dois tout à ton oubli" .
Un souvenir obsessionnel ramène cette femme
vers le désert d'où elle s'est enfuie trente ans auparavant :

Poussière , soleil brûlant , misère matérielle et morale ,
préjugés qui perdurent sur cette terre désolée ,
qui tiennent lieu de raisons de vivre
où il n'y a aucun espoir...
Des lieux que j'ai connus :
Oujda , Béchar , la Grande dune de Taghirt ,
affublée d'un  faux-nom.
Oujda , Figuig où nous entendîmes des hurlements de souffrances
sur cette frontière sinistre en plein désert .
Il faisait nuit , nous étions partis trop tard d'Oujda...
Départ cauchemardesque vers un circuit dans les oasis
qui fut ensuite enchanteur à nos yeux de touristes...
Aujourd'hui je les vois avec le regard de Malika:
emprisonnement , désespoir ,
mariages forcés , enfantements à répétition ,
et le petit bâtard que l'on tue à sa naissance
en cachette , en famille ,
qu'on étouffe sous un oreiller ,
parce qu'il faut bien étouffer le scandale...


Un très beau livre que je vous recommande
vu le désert des blogs en ce mois d'Août...


A+

Commenter cet article

sieglind la dragonne 13/08/2008 09:24

Connais pas ce bouquin évidemment (à noter, même si je ne suis pas sure de pouvoir le lire avant des lustres hé, hé)Désert qui m'arrange un peu... j'ai un mal fou à me mettre devant mon ordi en ce moment... première fois que je cède à l'appel "du large" hé, hé.Bécots ma belle !

Guernouille de Bé 05/08/2008 13:53

Le plus énervant, c'est encore les présentateurs de la météo qui prennent un air réjoui pour nous dire qu'il fait chaud et beau...c'est généralement la même chose pour eux. Je me demande ce qu'ils nous diront le jour où il fera 50° à l'ombre...Tu te plains encore que les commentaires sont sans réponse...Pas chez moi en tout cas (il faut juste laisser le temps). Moi, je me plains pas, mais je constate que personne ne vient lire les réponses que je fais à tous mes commentaires :0001: Enfin presque personne.Je plaisante, j'aime bien ce smiley, je le trouve mignon...

jane 05/08/2008 15:36


Remarque quand il fait mauvais on râle aussi ! Jamais contents !
Moi je ne pense pas toujours à revenir , je fais mon mea culpa ! Parfois j'arrive sur un blog où il y a eu une discussion avec un jour ou deux de retard , j'ai tout raté ...Cela ne m'empêche pas de
répondre à tous les coms sur mon blog , même quand c'est parfaitement inutile , une manie que j'ai prise...


ambre 05/08/2008 11:49

ton texte est un peu triste.......je me demande si ce n'est pas parce que tout cela ne nou renvoie pas tout simplement à notre solitude originelle..

jane 05/08/2008 15:16


C'est souvent , il ne faut pas y faire attention , ça passe ! Hier j'étais abattue par la chaleur...
Sinon , le désert m'a toujours enchantée , je m'y sens bien , j'aimerais m'y installer un peu longuement une fois , je ne me lasse pas de regarder ces espaces infinis...Mais hièr ma vision était
parasitée par le livre de Malika Mokeddem que je venais de terminer...


Gerard 05/08/2008 00:10

c'est beau le désert Jane... le vrai, bisous

jane 05/08/2008 10:00


Je le connais , j'ai visité toutes les oasis tunisiennes et algériennes...et j'y ai passé des moments fantastiques face aux dunes à l'infini , la Saoura large et
paresseuse devant El OUed m'a laissé un souvenir impérissable tout comme les sables rouges de Timimoun et la mosquée de Gardhaïa...mais après avoir lu le livre de Malika Mokaddem , j'y repensais
avec son regard...


Gérard 04/08/2008 16:51

c'est vrai qu'il ny a pas grand monde sur les blogs.J'ai fini mes vacances, je me demande ou sont passées mes quatres semaines, la moitié est restée au Togo et le reste dans mes rêves de toutes les nuits.Bonne semaine à toi.Bises.Gérard

jane 05/08/2008 09:51


Les vacances passent trop vite , surtout quand elles sont intenses comme l'ont été les tiennes !! Bon courage ! Bises !