La mouette blessée

Publié le par jane



Une gentille Mouette...


... est venue déposer quelques gouttes de la tendresse humaine sur mon blog !
Une vague tristesse m'a étreint le coeur , un malaise indéfini qui m'a un peu mouillé les yeux , et comme je veux toujours comprendre (on me le reproche !)
je me suis étonnée de cette peine soudaine...
Voyons , il y a bien sûr La Mouette égarée par l'Amour et l'Art ,
il y a l'Albatros , le vaste oiseau prisonnier de ses ailes
martyrisé par les marins grossiers..
Mais mon émotion n'était pas d'ordre littéraire , même si peut-être la poésie aimée affine les sentiments , et nous rend plus sensible aux misères et aux beautés du monde...

Et voilà que sur cette émotion sont venues se poser quelques images , quelques secondes de ma vie d'il y a quelques mois...

Je me promenais sur la plage , il faisait un temps splendide mais un peu froid , c'est dire qu'il n'y avait pas grand monde !
J'approchais peu à peu d'un groupe de quatre ou cinq mouettes qui s'agitaient et poussaient des cris différents de ceux que j'avais pu percevoir venant de ces oiseaux habituellement ...je sentais une agitation , un désordre , une sorte d'angoisse .
Je m'approchais toujours plus , et elles s'agitaient toujours plus , 
mais bizarrement elles ne  s'envolaient pas ...
Elles m'ont laissée arriver à quelques pas  , et  là  j'ai vu que l'une d'entre elles avait une patte cassée . C'était extrêmement visible car elle n'arrivait pas à marcher et l'une de ses pattes partait à angle droit par rapport à l'autre...
"Quelle horreur , elle a une patte cassée !"

Mais nous étions trop près : les valides se sont envolées et la blessée a réussi à se traîner jusqu'à la mer pour nous échapper!
Elle a été emportée à une quinzaine de mètres du rivage par le ressac , et pendant que ses compagnes s'envolaient , elle s'est mise à tourner en rond ...un tour....deux tour... trois tours...
.Nous la regardions , muets et impuissants...
Bien sûr , elle ne réussirait jamais à prendre son envol
et elle allait tourner , tourner...
et mourir lentement de fatigue et de faim...
Elle poussait des cris affreux , mais les autres volaient très haut
et l'avaient déjà oubliée...


Durant la soirée je me suis demandé plusieurs fois si elle était morte enfin ,
si elle avait fini de souffrir,
ou si elle était toujours en train de tourner et de s'épuiser inutilement...
Et chaque fois mon coeur se serrait , une boule m'obstruait la gorge...

Je n'ai jamais supporté la souffrance des animaux , depuis ma toute petite enfance ! Aujourd'hui tout de même j'arrive à accorder plus d'importance à la vie humaine,
c'est plus raisonnable ,
mais franchement je ne sais pas si j'ai raison...


Bonne soirée



Commenter cet article

Christine... 04/03/2008 19:48

J'ai eu cette même sensation sur la rocade il y a quelques jours, un chien sans doute frappé par une voiture au milieu de la voie ... le regard perdu, incapable de bouger !!Et moi ... je passe sans pouvoir m'arrêter, au risque de provoquer un accident ... et pas de téléphone sous la main !! J'ai pleuré et ce souvenir ne me quitte pas !!15 mn plus tard il n'était plus là ... !La souffrance est insupportable, qu'elle soit humaine ou animale !!Qu'est-ce que j'aimerais écrire aussi bien que toi  !!!Gros bisous Jane !!

jane 04/03/2008 20:03

C'est un grand compliment que tu me fais là à propos de mon écriture : je n'ai pas forcé la note , c'est un récit tout bête exactement ce que j'ai vécu et ressenti ! Tu pourrais raconter aussi l'histoire de ce pauvre chien à moitié écrasé ! C'est la souffrance plus que la mort qui est terrible ! Big big bisous

poeticluso 04/03/2008 16:12

C'est vrai que la vie est précieuse pour tout être. Moi aussi je serais ému par la souffrance de la gentille mouette.Bonne semaine ma chère Jane. Bisous.

jane 04/03/2008 16:37

Qui ne serait pas ému par ce spectacle ? Ce serait un coeur bien sec !! Bisous Poète !

GdB 04/03/2008 14:14

Ok, tu fais partie des gens normaux, je n'en ai jamais douté...Quant à moi, j'aimerais qu'une vie en vale une autre, mais je sais très bien (ma vision du monde terrible) que la vie d'un Chinois ne vaut pas celle d'un américain blanc et riche...Tuer un animal pour manger ou nourrir ses enfants, c'est ce que font tous les animaux (sauf les végétariens), et je ne vois pas du tout en quoi ce serait répréhensible (je le ferais aussi !) mais acheter des poulets élevés en batterie ou de la vache au bout du rouleau d'avoir produit trop de lait dans des conditions ignobles (pareil pour les porcs, etc.), ça je ne suis pas obligée de le  faire et personne ! Et pourtant tout le monde le fait ou presque. C'est être complice de la barbarie que de manger ces animaux torturés. C'est en cela que je compare ces animaux traités comme des choses et non comme des êtres vivants aux juifs exterminés par les nazis, cela relève du même état d'esprit ! D'ailleurs je ne suis pas la seule, il vient de sortir un livre à ce sujet dont j'ai oublié le titre mais dès que je l'aurais retrouvé, je te le dirais.

jane 04/03/2008 14:38

Tu as raison , nous avons eu une grande discussion sur ce que tu appelais "la viande heureuse" , et personnellement je ne mange que de celle-là dans la mesure du possible , mais ça n'est pas à la portée de toutes les bourses....

josie 03/03/2008 18:58

On ne peut pas toujours faire ce que l'on souhaiterait malheureusement ! Beaucoup de souffrance dans notre monde, qu'elle soit animale ou humaine......ne sois pas triste elle a peut-être aujourd'hui rejoint le paradis des oiseaux ! Bises

jane 03/03/2008 23:57

Je ne crois en aucun Paradis , la mort n'est rien même si elle est si épouvantable ! C'est la souffrance qui est terrible ! C'est vrai que voir quelqu'un souffrir m'est pénible , et sans doute autant voir souffrir un animal qu'un être humain , même si , RAISONNABLEMENT , je fais une hiérarchie entre celui-ci et celui-là ! J'ai l'impression de réagir comme une personne normale , la plupart des gens ont du coeur ...

GdB 03/03/2008 17:12

Je vais retourner le couteau dans la plaie...(tu sais comme je suis méchante). J'ai appris dernièrement que les hommes, les humains comme ils s'appellent eux-mêmes, avec le sens que l'on sait (humanité est synonyme de coeur, de bienveillance, etc.) tuent 60 milliards d'animaux chaque année...C'est un chiffre terrifiant et difficile à concevoir...Les nazis ont exterminés 6 millions de juifs en 4 ou 5 ans. 60 milliards, pour les manger (après leur avoir fait vivre une vie d'enfer dans les élevages industriels), pour leur fourrure (et tu sais comment ça se passe), pour leurs expériences de laboratoire, pour leur plaisir (chasse), etc. Les animaux sont des êtres vivants, qui souffrent comme nous et je trouve qu'on devrait les respecter plus qu'on ne le fait. Et arrêter de mettre l'Homme au-dessus de tout le reste de l'univers. Les autres ont tout aussi droit à l'existence que nous ! De toutes façons, si on est pas sensible pour les animaux, on l'est encore moins pour les hommes ! Je propose qu'on arrête cette hiérarchie : l'un vaut largement l'autre...

jane 03/03/2008 23:26

Je ne crois pas qu'on puisse comparer des millions de Juifs avec des milliards de vaches ou de poulets...Je suis désolée , Grenouille , ton amour pour les animaux - ou ton désamour pour les êtres humains - t'égare ! Je FAIS une hiérarchie ! Et s'il me fallait tuer de mes mains un animal pour nourrir des enfants qui ont faim , je le ferais , non sans mal , mais pour faire ce qui me semble juste... Bonne soirée !