MANDRAGORE

Publié le par jane




Bonjour ,




J'ai vu très récemment à la télé le merveilleux film de Guilhermo de TORO
"Le Labyrinthe de Pan".
C'est une sorte de fable fantastique sur le fascisme , sur le Bien et le Mal  , 
où les personnages imaginaires (extraordinairement bien représentés, comme le Faune !)
côtoient des personnages plus que réels , historiques ,
et de notre histoire récente , ici la Guerre d'Espagne
Je ne vais pas vous raconter le film , vous l'avez peut-être vu vous aussi 
sinon j'espère que vous le verrez car il est saisissant !
Simplement il est question à un moment du film d'une plante que la fillette (l'héroïne du film) doit mettre sous le lit de sa mère , dont la santé est gravement menacée par la naissance d'un enfant qu'elle porte d'un capitaine franquiste particulièrement cruel ! 
Vous saisissez tous les symboles , il est inutile que je vous fasse un dessin !
Cette plante , qu'elle doit mettre sous le lit de sa mère , doit  être immergée dans du lait , et il s'agit d'une MANDRAGORE !
A peine posée sur le lait , la plante se mue en un bébé vivant et vagissant,
et alors j'ai ressenti un malaise terrible , une sorte de peur qui remontait à mon enfance !
Et je me suis souvenu d'un film , certainement de qualité médiocre , que j'avais vu dans ma petite enfance , je crois que le titre était tout simplement
LA MANDRAGORE .
Ce film m'avait épouvantée , et m'avait donné des cauchemars pendant des nuits et des nuits !
Voilà ce qui m'a donné l'idée de retourner me renseigner sue cette plante étrange, qui court dans de nombreuses légendes depuis les temps historiques




Ésotérisme


Mandragores mâle et femelle. Manuscrit Dioscurides neapolitanus, Biblioteca Nazionale di Napoli, début du VIIe siècle.
Mandragores mâle et femelle. Manuscrit Dioscurides neapolitanus, Biblioteca Nazionale di Napoli, début du VIIe siècle.

Cette racine humanisée, « la main de gloire », de nos jours peu courante (un mythe pour beaucoup), source d'envie mais aussi de crainte révérencieuse, fait l'objet, essentiellement au Moyen Âge (de l'Antiquité jusqu'à la Renaissance), d'un culte macabre, d'ailleurs interdit par l'Église.

Les Grecs la nommèrent « plante de Circé la magicienne ». Symbole de fécondité, elle pouvait aussi révéler l'avenir ou rendre riche son propriétaire et lui porter chance. Dans la traduction du Bestiaire d'Oxford (manuscritMoyen Âge), la mandragore serait « l'arbre de la connaissance » dont Adam et Ève mangèrent le fruit. Dans le trentième chapitre de la Genèse, il est fait mention de mandragores (ou pommes d'amour selon les traductions). Léa, la première épouse de Jacob, avait cessé d'enfanter. Ruben, leur fils aîné, rapporte à sa mère des mandragores. Rachel, soeur de Léa, seconde épouse et la préférée de Jacob, demande à sa sœur de les lui donner. Celle-ci n'accepte qu'en échange de passer la nuit avec Jacob, ce à quoi Rachel consent. Léa concevra cette nuit-là et donnera plus tard naissance à Issacar en disant: "Dieu m'a donné mon salaire" (Genèse 30:14-18). du

Les précautions lors de la cueillette sont classiquement énoncées dans les écrits de Paracelse (1493-1541) dont il existe diverses variantes décrites, mais figurent dans des manuscrits plus anciens, tels que ceux de Josèphe (37 à 90) ou Théophraste. Pour se procurer la racine de mandragore si dangereuse, il fallait des rituels magiques. Celui qui arrache la mandragore sans précaution, s'il ne devient pas fou en entendant les hurlements de la plante, sera poursuivi par sa malédiction...


Arrachage d'une mandragore. Manuscrit Tacuinum Sanitatis, Bibliothèque nationale de Vienne, v. 1390.
Arrachage d'une mandragore. Manuscrit Tacuinum Sanitatis, Bibliothèque nationale de Vienne, v. 1390.

Selon les divers écrits décrivant les rituels, on sait qu'ils se déroulaient les nuits de pleine lune. Les mandragores qui poussaient au pied des gibets étaient très prisées car on les disait fécondées par le spermesupplice ou les restes de crémation faisaient aussi parfaitement l'affaire. Des « prêtres » traçaient avec un poignard rituel trois cercles autour de la mandragore et creusaient ensuite pour dégager la racine, le cérémonial étant accompagné de prières et litanies. Une jeune fille était placée à côté de la plante pour lui tenir compagnie. On passait également une corde autour de la racine et on attachait l'autre extrémité au cou d'un chien noir affamé que l'on excitait au son du cor. Les prêtres appelaient alors au loin le chien pour qu'en tirant sur la corde il arrache la plante. La plante émettait lors de l'arrachage un cri d'agonie insoutenable, tuant l'animal et l'homme non éloigné aux oreilles non bouchées de cire. La racine devenait magique après lavage, macération et maturation en linceul ; elle représentait l'ébauche de l'homme, « petit homme planté » ou homonculus. Ainsi choyée, elle restait éternellement fidèle à son maître et procurait à son possesseur, prospérité prodigieuse, abondance de biens, et fécondité. Elle était vendue très chère en raison du risque à la cueillette, et ce d'autant plus que la forme était humaine, de préférence sexuée par la présence de touffes judicieusement disposées.
La Mandragore est aussi utilisée dans certaines formes de Vaudou.




EH oui , pour moi , ce fut vraiment le coup de la madeleine de Proust , car il y avait belle lurette que je n'avais plus pensé à la Mandragore !

Ciao


Commenter cet article

sieglind la dragonne 27/11/2007 08:05

J'avais lu un conte sorcier (je ne me souviens plus si c'est de J. Ray ou de seignolles par contre, p't'être ni l'un ni l'autre, vu la somme de bouquins fantastiques que j'ai dévoré depuis gamine hé, hé) Par contre, la main de gloire, peut être aussi une main de supplicié, ou de sorcier reconnu coupée et embaumée dont on se servait lors des recherches de trésors et pour ouvrir n'importe quelle porte verrouillée, Ce film, justement je comptais le voir... tu m'en donne vraiment le goût (pour une fable sur le franquisme, j'avais bien aimé dans le genre "l'échine du diable" si tu ne l'as pas vu, je te le conseille, petite histoire de fantome dans un orphelinat bien sympathique...Le bébé apparaissant par contre, m'a fait pensé à un film que j'avais bien aimé "la compagnie des Loups" (un essai façon Bettelheim sur le conte du Petit Chaperon rouge (le côté psy, est totalement passé au-dessus de la tête de dragon, qui n'a pas aimé et m'a lancé un "la prochaine fois, on ira voir les trois p'tits cochons", rien compris pfff !Bises Jane et je continue à rattraper mon retard de fin de semaine...

jane 27/11/2007 14:36

Ca cafouille pour les coms ! Celui que javais écrit s'est envolé "Temps dépassé paraît-il !J'ai rigolé en lisant ton com , car gérard non plus n'aime pas le fantastique , ni les livres de Stephen King "des conneries tout ça" , qu'ilmarmonne !)! Mais pour "Le labyrinthe de Pan" , 3TTT dans Télérama, il n'a pas pu y couper ! Génial ce film ! Pour les autres je ne les ai pas vus , mais à l'occasion je ne me priverais pas , j'aime bien le fantastique , gore ou non ! Ne cours pas si vite , petit lapin rouquin ! Bisous

G. de B. 26/11/2007 22:44

Alors y'en a partout, mais moi j'en ai jamais vu. C'est pô juste !Je vais aller voir à quoi ça ressemble, y'en a peut-être par chez moi.

jane 26/11/2007 23:15

Moi non plus j'en ai jamais vu ! Depuis que je sais que c'est une plante commune je scrute tous les plants de mauvaise herbe avec suspicion , mais dans l'Isère j'ai moins de chance que du côté de chez toi ! Dans le MIDI je me renseignerai...

jeanpierre 26/11/2007 10:59

bonjour Jane . quelle plante extraordinaire !! je connaissais le nom bien sur , mais que de détails tu nous donnes . gros bisous . jean-pierre

jane 26/11/2007 16:46

salut JP ! Tu vas avoir encore des photos du bord de l' Isère , que tu connais bien ! mais c'est vrai que l'humidité , la boue , ne nous permettent pas actuellement de faire n'importe quelle balade ! Gros bisous !Tu vas voir mon diaporama est coupé mais les photos grandissent assez bien !

poeticluso 26/11/2007 09:25

Une plante remplie de tous les mystères surtout aux temps anciens.Bonne semaine Jane. Bisous.

jane 26/11/2007 16:43

J'aimerais bien en voir une , il paraît que la racine a vraiment une forme humaine !! Bisous Poète !

dick 26/11/2007 00:04

je pense que tout cela vient de la forme étrange que prennent certaines racines de mandragore ? j'en ai déjà vu et c'est surprenant... certaines ont forme humaines, tant que d'autres ont une forme... enfin.... hemmm. ... enfin bon quoi...

jane 26/11/2007 15:07

Tu en as vu ? Où ça ? Amicalement Dick